Un territoire d'avenir

Le projet Écocombust

La centrale EDF de Cordemais teste actuellement un nouveau mode de production d’énergie à partir de biomasse végétale, afin de remplacer progressivement le charbon. Il s'agit du projet ÉCOCOMBUST. Estuaire et Sillon se mobilise aux côtés d‘EDF pour une conversion écologique du site.

Vers un territoire plus vertueux

EDF a entrepris les démarches pour remplacer progressivement les 2 à charbon de la Centrale de Cordemais, un objectif majeur de la loi pour la transition énergétique et la croissance verte.

L’ introduction de biomasse végétale dans le processus de combustion par la Centrale EDF de Cordemais permettrait une production d'électricité décarbonée ou moins carbonée.

Estuaire et Sillon est très attachée au maintien de l’activité de la Centrale et accompagne ce projet pour que soit pérennisé sur ce site des activités en lien avec les énergies renouvelables.


Qu'est-ce que le projet ÉCOCOMBUST ?

Le projet ÉCOCOMBUST d’EDF consiste à fabriquer localement un nouveau combustible à partir de biomasse végétale issue notamment du territoire.

La biomasse végétale serait composée :

  •  de déchets verts rapportés en déchèterie ne pouvant être valorisés en compost ou en paillage, tels que les branches de gros diamètre et les souches. Ces déchets verts sont criblés et amenés au calibre désiré. La partie ligneuse des résidus végétaux est ensuite densifiée.
  • de bois de classe B, tels que les panneaux, bois d’ameublement, portes... transformés et densifiés en pellets.


Une phase d'expérimentation toujours en cours

Les premiers essais se sont avérés concluants au printemps 2018. A moyen terme, le projet de reconversion des centrales de Cordemais et du Havre pourraient brûler en co-combustion au minimum 80% de biomasse.

Les étapes du projet
  • Février 2016 : premiers essais de co-combustion de charbon et de biomasse végétale permettant de valider la faisabilité technique d’un fonctionnement avec ce type de combustible
  • Premier semestre 2017 : premiers essais de transformation de biomasse végétale en combustible
  • Août 2018 : la centrale a produit de l’énergie sur une tranche en utilisant 80% de biomasse végétale et 20% de charbon pendant 4 heures
  • Courant 2018 : en parallèle, recensement des gisements de résidus verts ou de bois de classe B
  • Fin 2018 : poursuite de l'expérimentation en cours


La Centrale de Cordemais en bref
  •  465 salariés EDF
  • 250 prestataires permanents
  • 150 ha de site industriel
  •  Le 1er janvier 2018 : la centrale de Cordemais et la centrale du Havre en Normandie ont fusionné en une seule Unité de Production Cordemais-Le Havre

Localiser