Comprendre notre environnement

Les cours d'eau

Façonnés par la douceur des bords de Loire et la force du Sillon de Bretagne, plus de 460 km de cours d’eau sillonnent le territoire d'Estuaire et Sillon. On y découvre un milieu vivant et complexe qui héberge une faune et une flore variée.

L'impact de l'homme sur les cours d'eau

Au fil du temps, les activités de l’homme ont fortement dégradé les milieux aquatiques à travers l'aménagement du territoire et ses cours d'eau.

Ces derniers ont été modifiés par des actions de recalibrage (surcreusement des cours d'eau), de curage et de rectification (modification du tracé du cours pour qu'il aille plus droit), voir en déplaçant complètement le lit du cours d'eau.

Toutes ces actions ont des conséquences particulièrement néfastes pour les cours d'eau, mais aussi pour les usages qui y sont liés. On y constate :

  • Une augmentation des vitesses d'écoulement
  • Une augmentation de l'érosion des berges
  • Une déconnexion entre lit mineur et lit majeur entraînant des assecs importants l'été et des inondations plus conséquentes l'hiver
  • Une diminution de la qualité de l'eau et perte de biodiversité

L'entretien des cours d'eau est une obligation qui incombe aux propriétaires.

Sans autorisation

Il consiste à entretenir la végétation des berges (ripisylves) par débroussaillage, voire élagage, afin de maintenir le cours d'eau ouvert et à le débarrasser des embâcles qui peuvent nuire à son écoulement. Ces travaux d'entretien ne sont pas soumis à autorisation réglementaire.

Avec demande d'autorisation

Les actions plus lourdes de restauration des cours d'eau (modification des ouvrages, rechargement en granulats, reméandrage, replacement du cours d'eau dans son ancien lit…) font l'objet de dossiers réglementaires complets et doivent être intégrées dans des programmes pluriannuels portés par la collectivité compétente (Établissement Public de Coopération Intercommunale syndicat de bassin versant…) voir ci-dessous.

Les interdictions

En dehors de ces programmes, toutes actions modifiant les berges, le lit mineur ou l'écoulement d'un cours d'eau est interdite.

La DDTM44 a édité  une carte permettant de cartographier officiellement les cours d'eau soumis à cette réglementation.

Partant du constat que la plupart des cours d'eau du territoire sont dégradés au moins partiellement, la mise en œuvre de programmes pluriannuels de gestion des cours d’eau est devenue une nécessité compte tenu des enjeux multiples : qualité de l'eau et des milieux, crues et inondations, patrimoine naturel, usages…

Plusieurs programmes de restauration des milieux aquatiques sont en cours de réalisation ou de préparation sur le territoire, portés par :

  • La Communauté de Communes Estuaire et Sillon sur le bassin versant des Marais Nord Loire
  • Le Syndicat du Bassin Versant du Brivet sur le bassin versant du Brivet
  • Le Syndicat du Bassin Versant de l'Isac sur le bassin versant de l'Isac

Ces programmes d'actions pourront relever localement le défi d'atteindre le bon état des eaux fixé par la Directive Cadre sur l’Eau.

 

Localiser